Nicky Larson et le parfum de Cupidon, L’avis de Claudotator

 

Bonjour tout le monde! La dernière fois que l’on s’était parlé, c’était il y a bien longtemps. Vous vous souvenez? C’était l’été, il faisait beau, il faisait chaud, les abeilles faisait du miel avant de crever

– Euh, oui Claudotator, mais pourquoi tu nous parle de l’été? Tu es sur que ça va?

– …Alors que maintenant c’est l’hiver. Il fait quand même beau et chaud, et les abeilles n’ont pas encore fait de miel mais crèvent quand même…

– Tu me fais peur, mon ami! Est ce que tu as pris tes gélules?

– JE N’AI PAS D’AMIS! Juste les souvenirs et la nostalgie.

– Bon, ça s’arrange pas toi. Tu vas arrêter les stages de confection de bière et venir voir un film qui va te rappeler ton enfance.

– Je ne suis pas sur que les cinémas normaux passent des films zoophiles à cette heure.

– …Quoi?

– Quoi?

Sérieusement, elle ne donne pas envie, cette affiche? Oui? Oui.

Je vous avoue, j’ai grincé des dents quand j’ai vu l’affiche de Nicky Larson. Pour moi, adaptation live de manga + comédie française, c’est la combinaison de deux genres qui ne sont pas renommés pour leur qualité et la solicitation des zygomatiques. Une semaine plus tard, je me suis quand même laissé emporté par la foule d’avis positifs [1] et suis allé le voir.

Mon avis? Nicky Larson est une comédie avec de l’action et des filles dénudées, et il fait mouche sur ces trois points [2].

Niveau comédie, j’ai plus rigolé en une heure et demie de ce film que sur les 2-3 dernières comédies françaises que j’ai vu, mises bout à bout. Je pourrais être méchant et dire qu’au vu de la qualité des films comiques français, c’est pas dur, mais il n’empêche que je n’ai pas du passer 10 minutes au maximum dans le film sans que celui-ci lance une vanne, scène ou situation qui vienne titiller mon centre de la rigolade. L’humour de ce film est assez souvent graveleux, et passe assez souvent par des blagues potaches ou des filles dénudées, mais c’est fidèle au manga et à la série donc on ne va pas cracher dessus.

Les scènes d’actions sont quant à elles vraiment bien foutues, avec un niveau chorégraphique rarement vu dans l’hexagone. Pour ceux qui doutent encore de ce prodige [3], je vous donnerais envie de le regarder en ne parlant que d’une scène ; celle-ci est filmée à la première personne, doit bien durer 3-4 minutes, et m’a sensiblement bluffé au niveau du combat et de l’humour intégré dans le combat.

Au niveau des acteurs, le tandem Phillipe Lachaux / Elodie Fontan marche du tonnerre et recrée à merveille la dynamique du tandem dans le manga. La ressemblance entre Elodie Fontan et Laura est frappante, et Phillipe Lachaux a du prendre dans les 300kg de muscles (environ) pour le rôle,ce qui est toujours un plus. En parlant d’homme avec un physique de crevette qui prend un rôle de personnage bodybuildé, le film ne fait pas l’erreur de Predators en montrant dès le début du film que l’acteur a de quoi incarner le personnage [4]. Ce petit fanservice [5] est lui aussi au service de l’humour, graveleux mais omniprésent du film [6].

Un dernier point parmi les choses qui nous font ressortir de ce film avec la banane sont les multiples référence au club Dorothée. On sent que Phillipe Lachaux (qui est aussi le réalisateur du film, ce qui n’est pas une mince affaire) à été biberonné au cette émission phare [7] et c’est mis le défi de placer le plus de nom de séries, de chansons, de personnes et autres références du club Dorothée. Certaines passent crème, d’autres un peu moins bien, mais toutes participe au sourire que j’avais en sortant. Le film parle donc aux trentenaires, mais ne se focalise pas sur cela pour faire passer un agréable moment aux petits et aux grands[8].

Le petit bémol que je pourrais mettre à ce film tient dans le personnage de Julien Arruti dont les scènes sont moins intéressantes et drôles que le reste. Après ce n’est pas cela qui va gâcher le film, et ses expressions désuètes sont toujours agréables à écouter.

Au final, Je trouve que ce film est la meilleur adaptation de manga au cinéma existante[9]. Je vous enjoint à aller voir ce film, surtout si vous vous souvenez chaudement du club Dorothée et que vous êtes fan de Nicky Larson. Ou de filles en lingerie.

 

 

 

[1] Je pensais vraiment que, vu la note que Télarama lui à mis, leur critique du film allait être gratinée. Et en fait,non.

[2] D’accord, le dernier point est facile.

[3] « Quoi, un film français avec des scènes d’actions ET un scenario? »

[4] C’est vrai quoi, durant tout Predators on voit Adrian Brody tout habillé, donc on se dit qu’il fait dans les 50Kg,ce qui ne correspond pas trop au physique de l’emploi; il faut attendre la fin du film pour voir qu’il qu’il à acheté quelques muscles pour faire face au predator… c’est un détail qui m’a lourdé durant tout ce film

[5] ET celui de presque toutes les femmes du casting.

[6] Je vous ait dis que ce film était rigolo?

[7] Qui passait NICKY LARSON!! Coïncidence? je ne crois pas!

[8] Pour le savoir, j’ai amené ma chère et tendre comme personne de contrôle. Elle ne connait pas le club Dorothée et elle a bien aime le film. La science avance, un test à la fois.

[9] Ouais, enfin un truc qu’on fait mieux que les japonais!.

 

Publicités

A propos claudotator

https://nosvisionsducinema.wordpress.com
Cet article, publié dans Dernières séances, Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s