The Expendables 2 : l’avis de Grandsteack

expendables-2 stallone jet li statham schwarzenegger willis couture crews film avis critique cinemaComme l’été dernier, les mois de juillet et août nous réservaient du lourd niveau blockbusters et films de super-héros. Le reboot de Spiderman, le dernier Batman, le remake de Total Recall et la suite de The Expendables. Comme l’an dernier, j’ai craqué et je n’ai pas tout vu, la bande-annonce de Souvenir Total m’ayant convaincu de ne pas aller voir une bouse pareil. La critique de Batman est passée à la trappe pour cause de vacances (bon, en tant que chômeur, on dira juste que j’ai chômé ailleurs qu’à domicile), mais je rejoins celle de Claudo.

En ce qui concerne Expendables, deux choses :

1 : je n’ai pas vu le premier. Je n’avais pas pu le voir lorsqu’il était sorti et l’occasion de n’est jamais présentée de le voir par la suite. Mais je me suis dit qu’au même titre que Fast & Furious 5, je n’aurais pas trop de mal à suivre le « scénario ».

2 : y’avait un petit côté retour aux sources, le premier opus ayant été un des tout premier film commentés sur ce recoin obscur du web qu’est ce blog, magnifique au demeurant (et aux demeurés). Bool, en congé à durée indéterminée depuis, l’avait érigé en monument de badasserie, me faisait monter le testostéronomètre en flèche.

Harder, better, faster stronger, tel est le credo de Stallone pour son second opus, plagiant du même coup deux inconnus jouant des platines. Un casting encore plus complet et des promesses de pétarades encore plus dantesques ; si je ne peux pas juger de ce dernier point, y’a comparer les deux affiches pour voir que le nombre de star des action movies de nos jeunes années atteint quasiment sa taille maximale. Exit Steven Austin et Mickey Rourke, place à Chuck Norris et l’inénarrable Jean-Claude Van Damme, avec en complément Liam Hemsworth (le petit frère de Chris, une famille de poètes donc) et Scott Adkins, la relève des nanards de baston dont le modèle est un acteur belge présent au générique.

Pour le film en lui-même, y’a pas trop de surprises : on est venu voir du flingues, de la baston et des répliques bien débiles déclamées par des acteurs cultes ; résultat, on est servi. Dès la scène d’intro, on est bien scotché dans le fauteuil, ça pose ses couilles sur la tables à la Gilles Grospaquet et ça défouraille dans tous les sens qu’on en dirait Rocco dans ses grands soirs. Malgré quelques temps morts avec quelques lignes de dialogues pour poser du background, on aura droit à notre dose de beuglements perdus dans la fureur des fusillade tout au long du film jusqu’à l’affrontement final en forme d’apothéose.

D’ailleurs, à ce sujet, et sans dévoiler l’histoire (c’est pas le genre de la maison), le casting ne reste pas au complet jusqu’au bout, mais même en l’état, c’est déjà difficile de donner du temps d’écran à tout le monde, sachant que chacun à droit à sa réplique culte ou sa scène de baston. Les références sont d’ailleurs nombreuses et offrent leurs doses de bonne humeur, tout comme les acteurs qu’on sent quand même bien contents de faire mumuse avec les jouets de l’enfance de leur carrière.

Le budget de 100 millions devrait être amorti assez rapidement puisqu’au bout d’une semaine en France presque 1 millions de personnes ont vu le film et que celui-ci en est à 52 millions de dollars aux States en deux semaines, ce qui devrait déboucher sur un troisième opus, dans lequel on annonce encore plus de monde à l’affiche. De la sueur, du sang et des larmes à prévoir…

A propos grandsteack

Critique amateur sur "On l'a vu, nos avis". Si vous voulez des avis sur les films qui sortent : nosvisionsducinema.wordpress.com
Cet article, publié dans The Expendables 2, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s