Intouchables : l’avis de Grandsteack

intouchables film avis critique affiche cinéma françois cluzet omar sySi depuis deux semaines, vous n’avez pas entendu parler d’Intouchables, 1. vous devez habiter un endroit désert type la Lune ou la Lozère et 2. filez voir la présentation histoire de savoir de quoi je vais causer. Beaucoup de gens autour de moi en parlaient, et tout le temps en bien. Du coup j’étais sceptique : le dernier film qui avait eu les mêmes échos, c’était à peu près à la même période et c’était « Les petits mouchoirs » , et ça ne méritait franchement pas tout le bordel qui avait été fait autour. Du coup, j’appréhendais un peu, j’étais hésitant. Lorsque je me suis décidé à y’aller, le film était en avance sur les temps de passage de « Bienvenu chez les Ch’tis » après deux semaines d’exploitations. Je savais pas trop à quoi m’attendre.

Très honnêtement, mes craintes étaient infondées : l’humour n’a rien à voir avec la lourdeur des Ch’tis et le pathos n’a rien à voir avec la lourdeur des petits mouchoirs. Ce film est réjouissant pour plusieurs raisons.

La première, c’est son humour. C’est un humour noir bien particulier, qui se moque des handicaps, mais pas des handicapés, et qui m’a fait penser à celui du « Bruit des Glaçons » : se moquer de la douleur pour la combattre, pour éviter le misérabilisme et la pitié. C’est d’ailleurs ce qui motive l’embauche de Driss (Omar Sy), un jeune de banlieue, par Philippe (François Cluzet), un aristocrate plein aux as. Ce décalage de milieu, ce contraste, participe également au divertissement, sans que ce soit trop grossier dans le traitement (j’y reviendrai). Enfin, quelques scènes sont plus typées sketch et se révèlent vraiment drôles grâce à Omar qui se retrouve dans un style plus proche de son SAV. Je me suis bien poilé.

Tout cela aurait pu être plombé si le sujet de base du film, l’aide d’un handicapé par un jeune de banlieue, avait été plus mal traité. Par chance, ce sujet est tiré d’une histoire réelle et les réalisateurs ont beaucoup discuté avec Philippe Pozzo di Borgo, à qui il est arrivé cette histoire, et qui a beaucoup insisté pour ne pas faire de ce film un appel personnel à la compassion. Au-delà de ça, le trait aurait également pu être forcé à propos de l’origine de Driss, la banlieue, la vie dans la cité. De nouveau, et malgré ce que j’ai pu lire, le background ne participe qu’à cadrer le personnage sans dévier vers le message social, ce qui aurait pu nuire à la cohésion de l’ensemble en dispersant le propos.

Bien sûr, les messages à ces propos sont présents, on comprend la douleur d’un tétraplégique, ses contraintes, tout comme on comprend les difficultés de la vie en banlieue, mais tout cela constitue un arrière plan qui sert de décor à une belle aventure humaine, une relation particulière d’homme à homme, bien servie par des acteurs concernés : Omar a perdu 10 kilos pour son rôle et François Cluzet s’est pété une cervicale pour être tétraplégique. Bon, ce dernier point n’est pas vrai, mais il a quand même vécu quelque temps avec Pozzo di Borgo afin de mieux saisir ses habitudes et sa gestuelle, ce qui l’a par ailleurs beaucoup marqué selon ses dires.

Le résultat est un film drôle, intelligemment réalisé, et qui laisse une impression de force et d’ouverture pas désagréable en ces temps un peu morose où l’on est tenté de penser un peu plus à ses fesses qu’à celles des autres (mais bon ça dépend lesquelles). D’ailleurs, 5% des bénéfices du film seront reversés à l’association pour les personnes handicapées « Simon de Cyrène » , et à mon avis ça sera pas un petit chèque.

A propos grandsteack

Critique amateur sur "On l'a vu, nos avis". Si vous voulez des avis sur les films qui sortent : nosvisionsducinema.wordpress.com
Cet article, publié dans Intouchable, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Intouchables : l’avis de Grandsteack

  1. Anonyme dit :

    bravo pour le commentaire! finalement t’as bien fait d’aller le voir! comme quoi le mieux c’est de garder l’esprit ouvert et curieux, quelquefois on tire le gros lot! bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s