True Grit : l’avis de Grandsteack

affiche true grit jeff bridges matt damon josh brolin ethan joel cohenL’affiche annonce la couleur, True Grit sera un Western à l’ancienne. Ce genre, porté disparu pendant une quinzaine d’années, depuis « Impitoyable« , s’est offert une timide renaissance ces 3 dernières années avec de belles surprises comme « 3h10 pour Yuma« , « Appaloosa » ou « There will be blood« .

Les frères Coen tentent à leur tour leur chance. Ils avaient déjà approché le genre par bien des côtés dans un de leurs précédents films, « No country for old men« , notamment au niveau des décors ou des affrontements entre gunfighters. Notez bien ces deux points, j’y reviendrai.

Comme « 3h10 pour Yuma », « True Grit » est un remake d’un film de la grande époque (« 100 dollars pour un Shérif« , avec John Wayne, rôle qui lui valut son seul Oscar), lui-même adapté du roman éponyme de Charles Portis. Les Coen limitent donc la prise de risque, ce qui se vérifie au niveau du casting : Jeff Bridges et Josh Brolin ont déjà travaillé avec eux, Matt Damon n’est pas un vrai acteur et la jeune Hailee Selassie… euh… Hailee Steinfeld joue ici son premier vrai rôle.

D’emblée, on apprécie le travail de reconstitution de l’époque. Décors de villes et costumes sont au top, et leurs nominations aux Oscars étaient méritées. Les acteurs s’en sortent également très bien (je parle d’acteurs, hein, Matt s’en sort bien aussi, mais c’est pas vraiment un acteur), notamment la petite nouvelle qui justifie elle aussi sa nomination, mais sont quelque peu limités par leurs rôles. Et là, on va un peu blesser le bât.

La réalisation des Coen Bros est quand même un brin dilettante. Si en ville, ils exploitent au mieux les lumières et le décor, les parties en pleine nature se révèlent être quelque peu sous-exploitées. Le synopsis nous laissait présager d’une traque épique, et on se retrouve à la limite du huis-clos intimiste, ce qui, au vu des paysages traversés, est à la limite du tour de force. Si l’idée est intéressante, elle fait passer le spectateur à côté d’une dimension que j’estime incontournable dans un western, les paysages de l’ouest américain. C’est d’autant plus dommage que le lieu, l’Arkansas, n’est pas celui qui est le plus exploité au cinéma, et que Ethan et Joel avaient su saisir et intégrer ces espaces dans « No country for old men », renforçant du coup la thèse de la flemme.

Le même constat est valable pour les scènes de fusillade. Si le plomb vole, on a du mal à se sentir vraiment concerné par les échanges de coups de feu, forcés que nous sommes par la réalisation de prendre du recul par rapport à l’action. Sans parler de leurs issues, assez prévisibles, on a du mal à s’enflammer pour le sort des pistoleros.

Reste la visite de cette époque, qui permet d’aborder différents thèmes de l’ouest, de saisir les comportements, de comprendre les mœurs. Mais la diversité rend le propos superficiel et vient renforcer, une nouvelle fois, cette impression de mise en scène tire-au-flanc, ce qui n’est pas très honorable dans une fusillade.

Au final, « True Grit » souffre des annonces qui en ont été faites, du synopsis à la bande annonce, et donnent une image fausse de l’ambiance générale du film, dont la seule chose d’épique est son fail. On retiendra au mieux un bon divertissement.

A propos grandsteack

Critique amateur sur "On l'a vu, nos avis". Si vous voulez des avis sur les films qui sortent : nosvisionsducinema.wordpress.com
Cet article, publié dans 1er Trimestre 2011, 23/02/11 : True Grit, La Cinémathèque, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour True Grit : l’avis de Grandsteack

  1. Ping : Trou Gris | On l'a vu, nos avis

  2. Ping : Tops 3 by Grandsteack | On l'a vu, nos avis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s