Skaï l’Heineken

En ces temps troublés (« Diantre, une  invasion de foie gras ! »), le Jury a décidé de quitter son loft et d’envahir le monde des critiques!

Catégorie: « il fait chaud dans une salle de ciné, c’est confortable… »

PREMIERE : Il semble que l’invasion soit mondiale, mais on n’est pas très sûrs puisque l’action reste confinée à Los Angeles, voire au complexe d’appartements de luxe où commence l’histoire.

C’est pour cela qu’on voit des images des villes du monde entier en proie aux aliens. Le Jury pardonne à Martin Kaufman de s’être endormi.

Bluezy : On se laisse facilement prendre, surprendre au jeu (enfin c’est tout de même la fin du monde !) de ces extraterrestres en forme de poulpe qui captent l’énergie des humains et les aspirent grâce à une puissante et belle lumière bleu électrique. De belles photographies de la vue sur la ville. Beaucoup d’action.

Tel Martin Kaufman, Bluezy a dû s’endormir par moments.

Catégorie: Je suis un Bad Guy qui flingue les films, mais pas trop quand même

Actucinoche : […] un très mauvais film de science-fiction que je ne vous recommande absolument pas. […] Un vrai navet[…] les acteurs sont nuls, les dialogues tout autant. Le scénario est pourri, en fait il n’y en pas. […] l’histoire tourne en rond. Seul point positif, les effets spéciaux des navettes spatiales sont assez réussis et très travaillés. […] une grosse daube, un navet, un film à éviter. N’allez pas voir ce film[…] 8/20

Comment le seul point positif a-t-il pu relever la note final ? La magie des effets spéciaux…

France 2: Skyline met donc au premier plan ses effets graphiques, en pompant à droite à gauche, mais reconnaissons-le avec un indéniable talent technique pour atteindre un niveau visuel très spectaculaire, seule justification d’un film qui n’a pas grand-chose d’autre en réserve.

Remplacez « Skyline » par « Le site de France 2 » et « film » par « site ».

critikat.com : Malgré tout, l’amusante personnalité cinématographique des Strause est toujours plus plaisante que celle du mastodonte Bay, dont on a déjà souligné dans ces colonnes la tendance de sale môme à avoir les jouets les plus chers de tous les enfants de la crèche, et à les casser avec mesquinerie pour son seul amusement. Au moins, les Strause ont une envie sincère et touchante de partager leur coffre à jouets − tant pis si ceux-ci sont un peu cheap.

Critikat n’a pas eu une enfance facile et pleure toujours en pensant à Robin des bois.

Catégorie: Punchline toute pourrie

Le Jury félicite Télé 7 jours pour sa punchline qui aurait très bien pu être dans la catégorie du dessus, pour le nombre d’euphémismes mis dans une seule phrase:

Tele7jours : Faute d’un scénario solide avec une troupe d’acteurs pas très convaincants, l’ennui fait son nid.

Catégorie: Fort Alamo/seul contre tous/le justicier braque les dealers

Le Jury a aussi décidé de créer cette catégorie au vu du temps qu’il lui a fallu pour trouver le premier commentaire qui n’allait pas dans le sens de tout le monde.

Catherine :

Ce film est super ! Les effets spéciaux sont pas mal et l’histoire aussi ! Mon copain et moi avons beaucoup apprécié le film. Je le conseillerais sans problème.

Bluezy :

On retrouve avec plaisir ces acteurs de Série B.

Le Jury aime aussi retrouver des gens médiocres dans ce qu’il font (ici : être acteur) cela lui permet de se sentir encore plus au dessus du lot.

Un bon moment.

Le jury offre des mouchoirs.

France 2 :

Là où les frères Strause excellent, c’est bien sûr dans les effets spéciaux, les scènes d’action s’enchaînant sur un rythme soutenu, avec une qualité visuelle indéniable. On pense évidemment à Independence Day, mais le film des frères Strause est tout de même moins réac.

Le Jury pense que les frères Strause ont sûrement dû se faire payer par des Pro-Vie et les ligues anti-tabac pour faire dire des dialogues surréaliste à la femme enceinte.

La bonne idée est d’avoir réduit cette invasion à un huis-clos, la majorité de l’action étant rassemblée dans l’appartement d’un immeuble de Los Angeles où sont réunis les protagonistes qui doivent faire face au péril.

Merci à France 2 de remettre la définition d’un huit clos, même si le Jury pense que le huis clos était la solution pour masquer un budget ridiculement faible.

Catégorie: critique dans les choux

France 2: L’occasion de faire éclater les conflits de personnalités, même s’ils sont restreints au minimum syndical.

Le Jury n’a pas vu de personnalité, encore moins de conflits.

Anonyme : coment perdre 1h35 de sa vie (et 9euro pour ceux kon pa illimité)… en regardant cette merde… g envi de dir… pourkoi? pourki? ou? commen? g rien compri… javai des sale note en redac , jpens aller a hollywood g ma chance….

Le Jury comprend les sales notes en rédac’ (oublie Hollywood, même pour eux t’es trop mauvais), et répondra juste aux questions: parce que c’est fun d’envahir la terre; pour les aliens; à Los Angeles (et partout ailleurs); avec des néons bleus.

Bluezy : Dommage que la fin, bien que montrant quelque poésie dans les images de l’antre de « la bête » soit aussi banale, comme bâclée, décevante.

Le Jury n’a pas vu ou se cachait la poésie… peut-être derrière cette tentacule ? Ah bah non…

Claudotator: – oui, mais si Godzilla invoque Chtulhu, il va se faire bouffer aussi, non ?

Peut-être, mais ce n’est pas la question ici.

lecinema.ca : il est pratiquement impossible de prendre «Skyline» comme […] un nanar en puissance raté mais qui fait office de plaisir coupable.

Dommage, Première et 20minutes vont être déçus…

Rednick : mais, à chaud, ça me laisse plutôt froid.

Clap-clap-clap…

Catégorie: hyènes et autres charognes

Le Jury ouvre cette catégorie pour les critiques qui profitent d’un mauvais film pour se défouler. Le jury pense qu’il devrait être le  seul à pouvoir faire cela.

nord-cinema.com : Skyline constituera à coup sûr une date marquante dans la culture du navet.

Les tarés de nord-cinema sont de retour, et ils avaient manqués au Jury.

PREMIERE : Aucun des protagonistes ne semble en être équipé [de cervelle]. Les acteurs ont beau ne pas s’économiser, que faire avec des dialogues à base de : « Ils ne sont pas morts, ils sont juste très, très vénères » et avec un scénario qui les condamne à attendre passivement que la mort vienne ? Martin Kaufman

Oui, bon, ce n’est pas leur faute si leur destin est pourri

L’Express : un récit aux résonnances graves dont la progression n’engendre aucune tension dramatique (c’est tout de même de la fin de l’humanité, quoi !).

L’Express s’y connait en tension dramatique  : un « ! » et paf, on chie dans son froc.

France 2 : Après avoir raté à quatre mains le deuxième opus d’Aliens VS Predators, les frères Colin et Greg Strause récidivent dans le blockbuster de science-fiction avec Skyline.

Critiquer un film connu pour son bienvenu manque de politiquement correct (à une époque où être un bad guy à l’ecran, c’est fumer une clope) est un manque flagrant de couilles. Le Jury ne vous salue pas.

Le Jury vous attend au prochain atterrissage! D’ici là, faites attention aux rayons bleus.

A propos lejury

Le Jury du festival du grand n'importe quoi sur "On l'a vu, nos avis". nosvisionsducinema.wordpress.com
Cet article, publié dans Le Festival du grand n'importe quoi, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s