Le nom des gens : L’avis de Papygidius

affiche le nom des gens jospin gamblin sexeIl faut dire que la soirée avait commencé sur les chapeaux de roue !

19h55 :  l’heure du crime … je ne savais si j’allais torturer un pauvre steak en l’arrosant de sauce au poivre sur son lit de patates finement revenues à la poêle ou cannibaliser un cordon bleu brulé au fer rouge, quand soudain … (tin tin tin) mon téléphone sonna :

Une amie m’appelait à la rescousse ! « Dit Papy je vais voir un flim dans 10 minutes … t’en est ? » Comment rester sourd à ce cri désespéré ? Téléportation Mr Spock !

Et 10 minutes plus tard j’étais confortablement installé dans la douce pénombre des salles obscures ! (laissant le steak et le cordon bleu à leur triste sort dans le congélateur…)

Synopsis : Bahia Benmahmoud, jeune femme extravertie, se fait une haute idée de l’engagement politique puisqu’elle n’hésite pas à coucher avec ses ennemis pour les convertir à sa cause – ce qui peut faire beaucoup de monde vu qu’en gros, tous les gens de droite sont concernés. En règle générale, elle obtient de bons résultats. Jusqu’au jour où elle rencontre Arthur Martin, comme celui des cuisines, quadragénaire discret, adepte du risque zéro. Elle se dit qu’avec un nom pareil, il est forcément un peu facho. Mais les noms sont fourbes et les apparences trompeuses…

Je dois avouer que le synopsis ne m’avait guère enthousiasmé… Au point que je n’avais même pas pris le temps de regarder la bande-annonce! Mais ce n’est que la partie cachée de l’iceberg qui recèle beaucoup de surprises!

En effet, les premières minutes du flim sont vouées à la présentation des deux personnages principaux  : Bahia (Sara Forestier qui passe la moitié du film nue… mais on ne lui en tiendra pas rigueur ! ^^), une jeune métisse arabo-française et Arthur (Jacques Gamblin) un moins jeune métisse franco-juif ! Cette mise en bouche nous plonge directement dans une ambiance joviale ou même les sujets les plus délicats son abordés de manière fraiche, légère et humoristique si bien que la loi du tabou vol en éclat pour laisser place à une réflexion personnelle sur des problèmes qui sont notre quotidien ou font partis de notre histoire… (parmi ceux-ci, l’écologie, l’immigration, la politique française, la pornographie, la guerre d’algérie, la Shoah…)

La mise en scène est savamment orchestrée par Michel Leclerc qui sait redoubler d’originalité dans la préparation de ses transitions, si bien que le spectateur est bluffé à chaque fois même si les épisodes cocasses sont très téléphonés… Tout ceci est appuyé par un jeu d’acteur emmené par Forestier et Gamblin touchant au sublime: très intuitif, naturel, émouvant, et surtout très humain…  A noter aussi l’apparition d’une guest star plutôt inattendue !

Bien entendu, le film présente aussi beaucoup de petits défauts (par exemple, la mise à l’écart de la passion du père de Bahia, qui tombe dans l’oubli à la fin…) mais qui s’effacent rapidement devant l’intelligence de l’ensemble et qui ne retiennent au final que peu l’attention …

Voilà un flim qui vaut le détour et que je conseille à tout le monde et qui porte à ma mémoire cette citation : « Peut-on rire de tout? […] Oui, on peut rire de tout, on doit rire de tout … » Pierre Desproges… Il fait partie de ces flims qui se regardent sans faim et qui donnent du baume au cœur ! A consommer avec de la chantilly et sans modération ! ^^

Papygidius

Cet article, publié dans 4e Trimestre 2010, La Cinémathèque, Le nom des gens, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le nom des gens : L’avis de Papygidius

  1. lejury dit :

    « Dit Papy je vais voir un flim dans 10 minutes … t’en est ? » Comment rester sourd à ce cri désespéré ?

    Papygidius avoue, il en est.

  2. cracoucas dit :

    Pour être plus précis, la citation de Desproges c’est
    « On peut rire de tout…. mais pas avec tout le monde »

    Et il ajoute:
    « la compagnie d’un stalinien pratiquant me met rarement en joie.

    Près d’un terroriste hystérique, je pouffe à peine

    et, la présence, à mes côtés, d’un militant d’extrême droite assombrit couramment la jovialité monacale de cette mine réjouie « 

  3. fandecine dit :

    Excellent film ! Je m’attendais pas à ce que ce film soit aussi distrayant ! Il est vrai que la synopsie est assez vague concernant le film, mais une fois dans la salle obscure, on se rend compte que le film va etre un pure moment de distraction !!

    Je le recommande vivement, car c’est vraiment un jolie film🙂

  4. Ping : Love, cannabis, héroïne, LSD, speed, crack et autres drogues… | On l'a vu, nos avis

  5. cineproject dit :

    Pour ma part, ce film m’a plutôt déçu. J’en ai peut-être entendu trop de bien avant d’aller le voir. J’ai trouvé le film très naïf, voir cu-cu par moment. Je suis peu t’être difficile😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s