R.E.D. l’avis de B00L


R.E.D. affiche, bruce willis, morgan freeman

R.E.D. et son affiche en noir et blanc

Disons-le tout de suite, l’adaptation d’un comic au cinéma est un exercice de taille! Respecter le scénario (ou pas) tout en gardant l’esprit et l’identité visuelle du comic n’est pas chose facile. Même si on a déjà eu de bonnes surprises (Kick-Ass qui ne respecte pas tout à fait le scénar original mais qui donne une bouffée d’air pur aux adaptations de comics) et des franchises aujourd’hui stables (la série Batman, dirigée à présent par Nolan avec brio), la plus part du temps le résultat est fade, trop bourrin ou bien sans moyen pour des effets spéciaux dignes de ce nom (ou l’inverse avec un scénario sacrifié). Même si on a passé le renouveau du film de super-héros (relancé début des années 2000 avec X-Men et Spiderman), le genre ne s’est pas encore assagi et beaucoup surfent encore sur cette vague pour des résultats très médiocres (Hulk et Les 4 fantastiques par exemple). Voyons donc comment se débrouille R.E.D. au milieu de tout ça.

Comme beaucoup je n’ai pas lu le comic (en même temps il est sorti en 2003 aux US donc c’est pas trop connu par ici!), donc je ne peux point dire si l’adaptation est conforme à l’original. Cependant au vu de la bande-annonce et de quelques screens du comic, je m’attendais à quelque chose avec beaucoup d’action et pas mal d’hémoglobine (style The Expendables) et pour le coup j’ai été un peu déçu, à part bien sûr certains moments jouissifs comme la scène en voiture et celle du lance-grenade (qui m’a fait penser à des parties Call Of Duty). Le taux de violence reste assez faibe donc: du bourrin gentillet (un peu comme un troll avec une casquette bisounours). Le scénario tient plutôt la route si on ne regarde pas trop près. En gros, les Retraités Extrêmement Dangereux de la CIA voient leurs têtes mises à prix et donc ne sont pas très contents, ils vont donc aller gaiement botter le cul des newbies qui croient leur apprendre à faire la grimace. Le quatuor Willis/Freeman/Malkovich/Mirren marche très bien, chacun ayant ses petites particularités comiques (Willis le terminator amoureux, Freeman le vieux classieux, Malkovich le parano et Mirren la redoutable tueuse au coeur de glace). Mais les seconds rôles sont nettement en-dessous, à commencer par Mary Louise Parker (et pourtant j’aime Weeds) qui a l’air complètement cruche et Karl Urban (et pourtant j’aime Le seigneur des anneaux) le méchant pas si méchant, personnage assez creux (non je ne suis pas d’accord avec grandsteack pour le coup)

Tout celà donne un ensemble assez moyen, des bonnes idées mais pas assez creusées… Un petit divertissement dans le genre « je mets mon sens critique et mon cerveau en mode off pour 2h », mais pas mauvais dans son genre.

Cet article, publié dans 4e Trimestre 2010, La Cinémathèque, R.E.D., est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s