R.E.D. : l’avis de Grandsteack

 

R.E.D. affiche, bruce willis, morgan freeman

R.E.D. et son affiche en noir et blanc

Le cinéma… cet art dont je profite pour l’émerveillement qu’il me procure, la beauté des paysages, la profondeur des scénarios, la magie des histoires, la performance des acteurs, mais aussi le gros défoulement des pétarades et la jouissance de l’explosion (ou l’inverse). Quand j’ai vu la présentation de R.E.D., je me suis dit que ce serait ces deux derniers points qui prédomineraient, et que ça changerait un peu après les précédents films visionnés. Et ce fut le cas. Et ce fut bon.

R.E.D. est à la base un comic du talentueux Warren Ellis, mis en dessin par le non moins talentueux Cully Hamner, qui date de 2003, et qui raconte les exactions d’un agent de la C.I.A. à la retraite (et dont le mode opératoire est très proche de celui du Punisher). Ce film en est donc l’adaptation, mais il faut le préciser, assez libre. Le sujet est le même mais le scénario a été enrichi, notamment au niveau des personnages et des explications du pourquoi du comment. Mais l’intérêt, que certains trouveront limité, de ce film, c’est une certaine démesure.

Au  niveau du scénario déjà, qui, bien que basique, joue à fond le coup de la carte politicarde en brocardant les magouilles aux différents échelons de l’administration américaine. Au niveau de l’action également, où on ne parle même plus de démesure, mais bien de paroxysme du défouraillage (y’a qu’à voir le nombre d’armuriers cités au générique…). Au niveau du casting, enfin : Bruce Willis, Morgan Freeman, John Malkovitch et Helen Mirren (deux palmes d’or et un Oscar de meilleure actrice) , plus Mary-Louise Parker (Weeds), Karl Urban (Eomer du Seigneur des Anneaux), Julian MacMahon (Nip/Tuck et pleins d’autres), Brian Cox (La trilogie Bourne), et Ernest Borgnine en guest star. N’en jetez plus. Tous ces acteurs sont sinon au top, au moins contents d’être là, notamment les 4 premiers, qui cabotinent entre vieux potes, l’héroïne de Weeds qui apporte toute la fraîcheur qu’on lui connaissait et Karl Urban qui fait un « méchant-moins-méchant-que-le-gentil » pro et convaincant.

Le résultat obtenu est donc un film d’action qui se lâche bien, teinté d’une touche de comédie (absente du comic) grâce à des dialogues et des situations parfois très second degré (mention spéciale à Malkovitch) et des acteurs dont le plaisir est bien visible à  l’écran. Leur enthousiasme sauve par contre un scénario un peu classique (mot poli pour dire cliché) et une mise en scène un peu trop tape-à-l’oeil.

Un film sympa, mais vite oublié. Mais sympa.

A propos grandsteack

Critique amateur sur "On l'a vu, nos avis". Si vous voulez des avis sur les films qui sortent : nosvisionsducinema.wordpress.com
Cet article, publié dans 4e Trimestre 2010, La Cinémathèque, R.E.D., est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour R.E.D. : l’avis de Grandsteack

  1. claudotator dit :

    ce qui me fait penser qu’il faut que je regarde les « Punisher »…

  2. Ping : R.E.D. l’avis de B00L | On l'a vu, nos avis

  3. Ping : Sucker Punch : l’avis de Grandsteack | On l'a vu, nos avis

  4. Ping : Tops 3 by Grandsteack | On l'a vu, nos avis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s