Moi, moche et méchant : l’avis de Claudotator

Il faut le dire, voire le clamer: je ne suis pas un super fan des films pour enfants.

C’est vrai quoi!! A force de lire mes critiques sur des films pour enfants, vous allez me dépeindre comme une personne qui ouvre de grands yeux émerveillés dès qu’il entend des mots comme « licorne » ou « dragon« .

Que nenni!! Si je vais voir des films pour enfants, c’est pour… pour… bon, passons.

 

MOI, MOCHE ET MÉCHANT

Gru, gros méchant en méchante perte de vitesse se retrouve à devoir adopter trois mioches pour son Grand Projet: voler la lune.

Avec une histoire comme celle là, et une bande annonce qui nous fait deviner toute l’histoire du flim,on est en droit d’espérer un peu plus lorsqu’on s’installe sur notre siège.

Quitte à vous décevoir, nous n’aurons pas beaucoup plus à se mettre sous la dent: Gru (le méchant héros du flim) est tantôt pathétiquement faible (au début du film) tantôt surpuissant (à la fin) sans aucune explication (à part celle que l’amour déplace des montagnes…mouais.), Vector (le rival de Gru) est un geek dont on se demande comment il pourrait poser des problèmes à la police d’Andorre, les trois mioches sont profonds comme des flaques d’eau ( quoique… on peut en dire autant de tous les personnages), l’histoire est connue dès la bande annonce…

Le film essaye de lorgner vers les adultes pour essayer de gagner un peu en profondeur (avec la banque des méchants , qui est l’ex  Lehman bros. {Cf la crise,tout ça tout ça…}) mais à part un ou deux clins d’oeil pas très subtils, on retombe dans le film pour enfants plat.

Par contre, l’élément qui sauve le film sont les sbires de Gru, sortes de Bob l’éponge avec la mentalité d’un gremlin (justement, le film nous gratifie de quelques clins d’oeil de ce coté là), toujours prêts à faire n’importe quoi pour notre plus grand plaisir (les scènes ou nous voyons leurs occupations quotidiennes ou leurs missions dans le supermarché local ont grandement contribué à réveiller mon intérêt pour ce flim.).

Làs, les sbires ne sont pas l’élément principal du film qui se déroule sur une trame pas du tout originale (« l’amour est plus fort que tout , celui qui n’en a pas est un looser » cf: shrek 4, hercule, nos voisins les hommes, etc.). Alors qu’on aurait pu espérer un film où le méchant reste méchant jusqu’à la fin (à ce propos, je croise les doigts pour « Mastermind« …).

La 3D , quant à elle, ne sert qu’à vendre la place plus cher (à part dans une ou deux scènes, comme celle des montagnes russes où on voit un soupçon de relief.).

En résumé, un film qui n’est pas déplaisant à voir, mais qui n’a pas la puissance évocatrice et la profondeur d’un Toy Story (bon, vu que je place les Toy Story parmi la crème des films d’animation, la comparaison est facile), et dont on se demande s’il vaut vraiment les 10€ du ticket 3D.

A propos claudotator

https://nosvisionsducinema.wordpress.com
Cet article, publié dans 4e Trimestre 2010, La Cinémathèque, Moi, moche et méchant, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Moi, moche et méchant : l’avis de Claudotator

  1. Anonyme dit :

    et pourquoi tu vas voir des films d’enfant alors?

  2. claudotator dit :

    parce que….j’ai une bonne raison qui est que… que…

    bon, passons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s