The American: l’avis de B00L

affiche The American George ClooneyUn film où Clooney jouerait James Bond, ça vous dit? Bon alors si vous allez voir The American, vous serez sûrement déçus. Clooney, qui a testé la plupart des genres cinématographiques: comédie, action, drame, science-fiction (si si rappelez-vous Solaris)…, a notamment déjà fait quelques films plus sérieux (et engagés politiquement), en particulier Good night and good luck qu’il a lui-même réalisé. On retrouve donc ici notre brave George dans un film lent et moins dopé à l’humour et à l’adrénaline que pour ses dernières apparitions. On a même droit à un petit côté Syriana puisque notre George retrouve sa barbe et son statut de vieux de la vieille. D’ailleurs en parlant de vieux, le film est d’actualité puisqu’il nous parle du problème de la retraite et de la pénibilité au travail dans le secteur des tueurs à gages (joke).

En effet, on l’a bien vu avec l’affiche (cf par , George courant avec son flingue et puis la silhouette du gars tombant raide mort les bras en l’air façon western (regardez bien sur le « N » de « american »)), il va y avoir de l’action dans ce film! Eh bien encore une fois non, ou plutôt attendez-vous à une action style Kitano chez qui la violence n’est présente que rarement au milieu de films très lents. The American, c’est un clin d’oeil aux Sergio Leone et plus particulièrement Il était une fois dans l’ouest (dont on retrouve une scène dans le film), les ressemblances sont nombreuses: la lenteur de The American n’est pas sans rappeler celle de la scène d’ouverture de Il était une fois dans l’Ouest (qui est le plus long générique de l’histoire du cinéma); la fin elle aussi est un clin d’oeil même si George Clooney contrairement à Charles Bronson choisira la fille. S’il existe des ressemblances entre leur deux personnages comme leur silence et leur dextérité, celui de Clooney se rapproche d’avantage de celui du Cheyenne pour le côté vétéran de la chose.

L’histoire n’est pas vraiment des plus alléchantes: un tueur à gage poursuivi (mais par qui?) se réfugie en Italie pour accomplir une dernière mission avant de se retirer du jeu. Bien sûr, les problèmes auront vite fait de le rattraper. Le travail et le professionnalisme de George (on l’admire comme artisan, un type particulier d’artisan) sont contrebalancés par sa volonté de vivre enfin une vie « normale »: il veut se lier d’amitié (voire plus) mais sa condition s’y oppose. Le danger n’est pas loin (on se doute qu’il ne va pas finir sa vie pépère dans un trou paumé d’Italie (Sulmona)).

Le film est servi par une poignée d’acteurs pas mauvais du tout: George est au top et le peu connu Johan Leysen nous offre une belle performance (il joue le « contact » de George). La réalisation est soignée, très classique et pourtant originale: Anton Corbijn, issu du milieu de la photo, assure une lumière et des couleurs en parfaite adéquation avec le ton du film.

Si The American est pénalisé par sa lenteur et son scénario un peu léger, l’ensemble reste homogène et assure un bon divertissement pour qui ne cherche pas la surenchère au niveau action.

Cet article, publié dans 4e Trimestre 2010, La Cinémathèque, The American, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour The American: l’avis de B00L

  1. fandecine dit :

    Ayant vu le film il y a un moment (2 semaines me semble ^^) j’ai été très déçu par ce film qui est lent, ennuyeux et… C’est tout je pense ! En somme tu résumes bien le film, mais cependant coté divertissement y’a mieux en ce moment😉

  2. Ping : The American : l’avis de Grandsteack | On l'a vu, nos avis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s