Kaboom: l’avis de B00L

 critique, cinéma, film, blog, avis, commentaire, affiche KaboomLes films comiques ou un peu fous, je ne vais pas souvent les voir au ciné: ils ne méritent pas vraiment le prix d’une place et la qualité d’image et de son d’une salle de cinéma… Souvent leur pitch est peu accrocheur, les critiques inexistantes, et si succès il y a, c’est pas forcément un gage de qualité (cf un certain flim sur les gens du nord)… Rajoutez à cela un caractère teen-movie, Kaboom était un des derniers films que j’aurais été voir au ciné! Et pourtant, grâce à notre nouveau serviteur Papygidius dont la critique a pour le moins éveillé ma curiosité, j’y suis allé sans attente particulière; juste histoire de me marrer un bon coup.

Et je ne fût pas déçu…
Du début à la fin, on voyage dans le film ne sachant pas trop quoi en penser. On passe du rêve au trip en passant par la « réalité » sans cesse avec comme guide un vrai paumé de la vie. Smith, notre héros, est un étudiant (un peu, mais bon il aime le cinéma, on lui pardonne donc), homo (beaucoup) et puis bi (sur les bords)… on dira qu’il est « sans confession fixe ». Son colloc, c’est Thor, le surfeur blond, con avec un gros bâton et qui ne manquera donc pas d’éveiller le désir chez notre cher Smith en train de se toucher à quelques mètres… Stella, la meilleure amie de Smith, est lesbienne et éprise d’une vraie sorcière. Et London, la nympho blonde, est la « petite amie » de Smith. Voilà les principaux personnages du trip de Smith ayant commencé avec un rêve récurrent: le classique couloir terminé par la porte fermée révélant….une poubelle rouge. Le reste du scénario: c’est le bordel! Space cake, méchants avec des masques d’animaux et autres (ré)jouissances. Tout mène à un final complètement barré: certains seront choqués de la nullité écrabouillante de cette fin…Oui, oui, à la sortie du ciné les jeunes criant au scandale étaient partout, pour sauver le cinéma de qualité ils ont simplement décidé de bloquer l’accès au « Diagonal », brûlant poubelles, poussettes et bébés au passage!
Oups, je me suis sans doute laissé emporter par ce vent de folie s’échappant du film.

C’est donc quelque chose pour le moins original auquel on assiste avec Kaboom. On est servi niveau humour potache, références sexuelles (en même temps la bande-annonce annonçait la couleur). La réalisation est de bonne facture, les acteurs pas mauvais du tout (en tout cas, à la hauteur de ce qu’on leur demande) et bien sûr les répliques sont souvent géniales, dont quelques phrases cultes.
Un bon petit moment de fou rire au final.

Cet article, publié dans 4e Trimestre 2010, Kaboom, La Cinémathèque, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Kaboom: l’avis de B00L

  1. fandecine dit :

    C’est un excellent film ! Enfin… Dans le coté comique de la chose (et des films présent au cinéma pour le moment ^^)
    Il est vrai que sur la fin, je ne sais pas quoi pensé… Foutage de gueule ou magnifique chute ?! Mais je préfere gardé un bon souvenir de ce film et je pense que c’est une magnifique chute !🙂
    Il ressemble cependant (un peu) aux films « Scary Movie » – Un gros bordel pendant tout le film pour finir avec une chute totalement décalé – et étant un fan de ce genre de film, je ne peux qu’aimer ce film🙂

    Bonne critique à Bool et Papy’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s