The Amazing Spider-Man : l’avis de Grandsteack

spider-man film avis critique cinema araignéeSalut les aminches, la forme ? Moi pas mal, depuis que j’ai rejoins le premier employeur de France. Ca me laisse le temps de faire plein de chose, et notamment jouer à Diablo 3. Diablo 3, c’est la suite de Diablo 2 (Mais!! Mais!! Cap’tain Obvious, sort de ce corps s’il te plait!!) sorti au mois de mai après 12 longues années d’attente.

La série des Diablo est mythique car si elle n’est pas l’initiatrice de son genre, elle en a du moins fixé pas mal de règles en s’imposant par son succès populaire. Elle a su nous plonger dans un univers qui nous est étranger bien que pas si éloigné, en nous familiarisant avec toute une galerie de personnages. De même, si l’histoire est assez simple, pour ne pas dire simpliste, elle conserve sa part d’enchantement, en privilégiant l’héroïsme, et fait la part belle à l’action, offrant de bons moments à un large public.

C’est donc à la fois curieux et craintif que je voyais arriver le nouvel opus. Curieux, car on assistait à une quasi résurrection, un nouveau départ. On savait que l’univers resterait le même, on espérait une amélioration des effets graphiques, la technologie ayant évolué depuis le précédent épisode. Craintif parce que des modifications étaient annoncées, censées rendre le récit plus lisible, avec un scénario un peu plus évolué, ce qui en soit est une bonne chose, mais comporte un certain risque de désacralisation du mythe.

Après l’attente, la découverte. Dès le début, on sent que c’est différent. Pourtant, beaucoup d’éléments sont similaires, les personnages et les lieux notamment. Pour le coup, on reste dans un contexte habituel, voire familier et quelque part, c’est rassurant : daddy’s home ! Bon, on se dit aussi qu’attendre pour avoir la même chose, c’est pas bézef… Puis, assez vite, les détails qui diffèrent des précédents épisodes prennent leur place à l’écran, donnant sa personnalité à ce volet de la saga.

Bien sûr, les nostalgiques trouveront que c’était mieux avant, que si c’est plus beau, ça manque de personnalité en s’inscrivant dans l’air du temps au détriment de la nouveauté, qu’en voulant modifier certains détails pour faciliter le ludisme on a perdu en noirceur et gagné en guimauve, que l’aspect commercial de la chose est un peu putassier : c’est un point de vue compréhensible, mais il faut se dire que la franchise repart sur de nouvelles bases, sans forcément renier le passé, tentant une nouvelle voie pour trouver un nouveau souffle sans oublier que ce nouveau départ, de par son espacement avec le premier, permet de toucher un nouveau public peut-être trop jeune à l’époque.

Tout ça pour dire que Diablo 3 ne manque pas d’atouts pour séduire un large public, du p’tit nouveau au fanatique. En faisant peau neuve tout en conservant ses bases, on a droit à un divertissement de qualité. Ah ! et au fait, tout ce que vous venez de lire est valable pour "The Amazing Spider-Man".

À propos de grandsteack

Critique amateur sur "On l'a vu, nos avis". Si vous voulez des avis sur les films qui sortent : nosvisionsducinema.wordpress.com
Cette entrée, publiée dans The amazing Spider-Man, est taguée , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s